Menu

L'aide au développement en hausse en 2016, sauf à l'égard des pays les plus pauvres

Les aides au développement allouées par les pays industrialisés ont augmenté de 8,9% en 2016, à 142,6 milliards de dollars, dopées par l'assistance aux réfugiés, mais les apports aux pays les plus pauvres continuent de refluer, selon des données publiées mardi par l'OCDE.

Les sommes consacrées à l'aide aux réfugiés ont ainsi grimpé de 27,5%, passant de 12,1 milliards à 15,4 milliards de dollars, a précisé l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) dans un communiqué.

Même en excluant cette catégorie, les aides publiques au développement (APD) s'affichent toujours en hausse, de 7,1%, et ont doublé depuis l'an 2000.

En revanche, "l'aide bilatérale pour le groupe des pays les moins développés a été de 24 milliards de dollars en 2016, en baisse de 3,9%", par rapport à 2015, note l'OCDE.

"Il est inacceptable – une fois encore – que l’aide aux pays les plus pauvres soit en régression", a déploré le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, cité dans le communiqué.

L'Afrique a notamment été touchée par une baisse de l'aide bilatérale de 0,5%, à 24 milliards d'euros.

Seuls six pays de l'OCDE - Allemagne, Danemark, Luxembourg, Norvège, Royaume-Uni et Suède – ont atteint en 2016 l’objectif fixé par les Nations unies de maintenir l’APD à un niveau égal ou supérieur à 0,7% de leur revenu national brut (RNB).

L'aide publique au développement a connu une forte hausse (+36,1%) en Allemagne, ce pays ayant doublé son aide aux réfugiés en un an. En France, la croissance a été plus modeste (+4,6%), portée par davantage de prêts bilatéraux.

Les principaux contributeurs sont les Etats-Unis (33,6 milliards de dollars), l'Allemagne (24,7 milliards), le Royaume-Uni (18 milliards), le Japon (10,4 milliards) et la France (9,5 milliards).

Pour l'aide aux réfugiés, l'Allemagne a accordé 6,2 milliards de dollars, bien davantage que les Etats-Unis (1,7 milliard) et l'Italie (1,7 milliard). La France y a pour sa part consacré 428 millions de dollars.

"Il n'y a aucune raison valable pour expliquer ce retard de la France, surtout quand on se compare à nos voisins allemands, a réagi dans un communiqué Friederike Röder, directrice France de l'ONG One.

"Faire de l’aide au développement un outil de contrôle des flux migratoires, un outil de diplomatie économique ou un dispositif dicté par des logiques sécuritaires grève le fonctionnement de l’aide", a également regretté Elsa Pietrucci, dans une réaction de l'organisation Action contre la Faim.

L’aide au développement de la France s’élevait à 0,5% de son PIB en 2010 contre 0,37% actuellement, rappelle ACF.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire