Menu

Le président rwandais reçu par le pape François

Le président rwandais Paul Kagame a rencontré lundi pour la première fois le pape François lors d'une audience au Vatican, dans un contexte de relations tendues entre Kigali et l'Église catholique.

En novembre, le gouvernement rwandais avait estimé que le Vatican devait demander pardon pour le rôle de certains représentants de l'Église dans le génocide qui a fait 800 000 morts en 1994 selon l'ONU, essentiellement parmi la minorité tutsi.

L'entrevue entre le pape et le président rwandais, accompagné de son épouse, a duré une vingtaine de minutes, dans une atmosphère décrite comme "cordiale" par des journalistes tenus à distance des discussions.

Le souverain pontife a offert à M. Kagame une médaille représentant "un désert devenu jardin", allusion au pays en reconstruction après le génocide. Le président a apporté au pape un bâton traditionnel africain "pour convoquer les gens".

Environ la moitié des Rwandais sont aujourd'hui catholiques, alors que beaucoup se sont tournés depuis la fin du génocide vers les Églises pentecôtistes dites "de réveil".

L'Église catholique a été à plusieurs reprises mise en cause pour sa proximité avec le régime hutu extrémiste de l'époque et pour l'implication de prêtres et de religieux dans les massacres.

Entre avril et juillet 1994, de nombreuses églises furent le théâtre de tueries de masse, les miliciens hutu y trouvant leurs victimes rassemblées - parfois par des prêtres qui livraient ensuite leurs ouailles aux tueurs - et sans échappatoire.

Plusieurs prêtres, religieux et religieuses ont été jugés pour participation au génocide, principalement par les tribunaux rwandais, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ou la justice belge. Certains ont été condamnés, d'autres acquittés.

Le 21 novembre, l'Église catholique rwandaise avait dans une lettre signée par les neuf évêques du pays, demandé pardon pour tous les chrétiens ayant été impliqués dans le génocide.

L'évêque Philippe Rukamba, président de la Commission épiscopale rwandaise, avait toutefois précisé qu'il s'agissait d'une demande de pardon pour des individus et non pour l'Église en tant qu'institution.

"L'Église n'a pas participé au génocide", avait-t-il affirmé. Kigali avait alors qualifié ces excuses de "profondément inadéquates" et estimé que le Vatican lui-même devrait demander pardon.

"Au vu de l'échelle à laquelle ces crimes ont été commis, des excuses de la part du Vatican seraient amplement justifiées", avait soutenu le gouvernement rwandais dans un communiqué, estimant que l'Église catholique avait déjà dans le passé demandé pardon pour des crimes "de moindre ampleur".



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire