Menu

Au Gabon, sauver les éléphants en protégeant les hommes

Le Gabon, pays forestier abritant la moitié de la population mondiale d'éléphants de forêt, a présenté vendredi avec la Banque mondiale un programme pour protéger à la fois les pachydermes menacés par le braconnage et les populations victimes de leurs dégâts.

"On fait face à une augmentation du braconnage menaçant les éléphants, qui cherchent refuge en zone rurale et détruisent l'agriculture vivrière", a expliqué Christian Mbina, directeur technique de l'Agence nationale des parc nationaux (ANPN) lors du lancement du projet à Libreville.

Le projet vise à "réduire les conflits humains-espèces sauvages" et promouvoir la "coexistence" entre les populations et les éléphants, indique un communiqué de la Banque mondiale, qui soutiendra le programme à hauteur de 9,05 millions de dollars.

Le projet de gestion de la faune et des conflits homme-éléphant (Gefache) au Gabon sera implanté dans les parcs nationaux de Waka, Moukalaba-Doudou, Loango et Mayumba. Il pourra se traduire par la mise en place de "barrières électriques" ou l'"utilisation de piment pour repousser les pachydermes", a détaillé le chercheur Sébastien Le Bel lors d'une conférence de presse.

Le Gabon (267.000 km2) est recouvert à 88% de forêts. Les populations d'éléphants de forêt dans le parc de Minkébé dans le nord-est, à la frontière avec le Congo et le Cameroun, ont chuté de près de 80% en une décennie dans les années 2000 à cause du braconnage, avait indiqué en février une étude du département d'écologie tropicale à l'Université Duke en Caroline du Nord.

Selon une autre étude de l'ONG Elephants Without Border publiée fin août, le continent africain comptait 20 million d'éléphants de savane - espèce plus grande que les éléphants de forêt - avant la colonisation européenne, passant à 1,3 million en 1979 et chutant à 352.000 spécimens en 2014.

"Nous avons découvert qu'il existe des conflits hommes-espèces sauvages dans la plupart des pays d'Afrique mais aussi en Inde ou en Afghanistan", a indiqué Claudia Sobrevila, responsable de programme du Global Wildlife Program (GWP) à la Banque mondiale, qui finance 19 projets nationaux en Afrique en Asie.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire