Menu

Le Zimbabwe envisage d'émettre plus de «billets d'obligations», la crainte de l’hyperinflation de 2008 resurgit

La Banque centrale du Zimbabwe entrevoit d’émettre davantage de « billets d’obligations » au-delà du cautionnement de 200 millions $, accordé par Afreximbank, en novembre dernier, a déclaré son gouverneur, mercredi. Cette annonce qui intervient dans un contexte économique marqué par une pénurie accrue de dollars américains, alimente déjà les craintes d’un retour à l’époque de l’hyperinflation.

Le gouverneur John Mangudya (photo) a déclaré que la Banque de réserve du Zimbabwe est en discussion avec un créancier, sans plus de détails, pour un prêt visant à soutenir l’émission de billets supplémentaires, une opération nécessaire pour contrer la pénurie de dollars américains qui freine l'économie.

Depuis 2009, le Zimbabwe a abandonné sa propre monnaie en faveur du dollar américain pour mettre fin à l'hyperinflation qui a atteint 500 milliards % l'année précédente. À l'époque, les Zimbabwéens achetaient du pain avec des billets de 100 billions de dollars zimbabwéens.

Cependant, face à cette pénurie de dollars qui s’est accentuée fin 2016, la Banque a introduit les billets d’obligations indexés sur le dollar américain au taux officiel de 1 pour 1. L’émission de ces billets qui était censée être soutenue par un emprunt de 200 millions de dollars de l’Afreximbank - qui n’a jamais fait de commentaires, à ce propos- ne devrait pas dépasser ce montant, avait promis le régulateur monétaire. Le risque d’hyperinflation devrait être évité coûte que coûte.

Mais, pressentant la nouvelle manœuvre d’Hararé, le FMI a déclaré, la semaine dernière, que les billets et une augmentation des dépôts bancaires non soutenus par des dollars alimentent déjà l'inflation qui devrait maintenant atteindre 9,6% l'année prochaine, au-delà de la fourchette des institutions internationales.

Selon plusieurs économistes, La manœuvre qui visait essentiellement à contenir la pénurie de liquidités qui frappait les banques commerciales zimbabwéennes face à la montée de la demande des déposants, est loin d’être efficace.

«Ce que fait la Banque de réserve équivaut à une impression de monnaie. Les billets d'obligations ne vont pas résoudre les pénuries de trésorerie parce que les gens ne font pas confiance au système et ne garderont pas leur argent à la banque.», a déclaré John Robertson, économiste basé à Harare, qui s’inscrit dans la même logique que l’institution de Bretton Woods.

Sans les réserves appropriées pour les soutenir, les billets d’obligation n'ont pas de valeur intrinsèque et seront sujets à une dévaluation soudaine et violente, pourrait-on comprendre de l’intervention de l’institution financière et monétaire.

Actuellement dans un besoin de financement chronique, le gouvernement, après un long bras de fer avec les bailleurs de fonds, s’est lancé dans une opération de charme sans précédent pour attirer les institutions financières telles que le FMI et la Banque Mondiale.

Récemment, le ministre des finances zimbabwéen a annoncé que son pays redevenait éligible pour un nouveau programme d’aide financière du FMI, car dit-il : le Zimbabwe a remboursé toutes ses dettes.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire