Menu

Blanchiment d'argent : les instigateurs du "trafic"

Ne blanchit pas de l’argent qui veut mais qui peut. Cet adage s’applique à ces réseaux de trafics qui, depuis l’Afrique, s’insèrent dans les méandres opaques du globe. Même si les « biens mal acquis » de nombreuses personnalités politiques font régulièrement la manchette, le crime organisé dont font désormais partie les groupes terroristes, mènent la barque à bien des égards.

Ils sont généralement bien introduits et ne paient pas de mine, ces opérateurs qui trainent et drainent les colossales sommes d’argent destinées à être placées à l’étranger. Plusieurs opérations des forces de sécurité ont permis d’en saisir quelques uns et beaucoup ont vaguement dressé le portrait des commanditaires de ces missions. Mais au Groupe d’action financière (GAFI), organisme intergouvernemental créé en 1989 pour lutter contre le blanchiment d’argent, on est un peu plus précis.

La référence est de taille car le GAFI se définit comme « un organisme multidisciplinaire qui rassemble en son sein la capacité des experts juridiques, financiers et opérationnels délégués par ses membres à orienter l’action des pouvoirs publics. Le GAFI procède au suivi des progrès réalisés par ses membres dans l’application des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux ; il effectue des études et prépare des comptes rendus sur les tendances et les techniques de blanchiment et sur les contre-mesures correspondantes ; enfin, il assure la promotion et l’application de ses normes de lutte contre le blanchiment à l’échelle mondiale. »

Bien entendu en tête de toutes les listes, on retrouve bon nombre de dirigeants africains, principalement autocrates, et leurs collaborateurs qui mènent la danse dans la très lucrative "industrie" du blanchiment d’argent. Les pays les plus touchés sont ceux dont les administrations sont loin de disposer de mécanismes suffisants et donc la morale et une certaine éthique sont très loin des préoccupations au quotidien. Il y est généralement acquis de puiser autant que l’on peut dans le Trésor public et d’en faire des affaires personnelles. Ce sont ainsi des millions de dollars qui quittent l’Afrique chaque année pour des destinations diverses à travers le monde.

Au fil des rapports de plusieurs autres groupes de surveillance mondiale comme Interpol, on peut apprendre que les mafias, principalement locales, ont pris de plus en plus de place dans le blanchiment d’argent sur le continent. Quelquefois affiliées à des obédiences internationales, surtout italiennes, elles opèrent dans les filières des jeux de hasard, de la drogue et des armes. La contrebande de la faune et la flore africaine est également allègrement mentionnée comme cible dans toutes sortes de trafics, tout comme les minerais précieux, diamant et or en pole.

C’est également dans le même secteur dans lequel les groupes terroristes, résolument opérationnels sur le continent depuis une vingtaine d’années, s’appuient pour monter un capital nécessaire à leur action. Les sommes plus que jamais essentielles que ces « mouvements révolutionnaires » récupèrent chaque année, prospèrent dans des refuges généralement reconnus mais inaccessibles pour les organismes de surveillance.

Pour faire tourner la machine, tous ou presque tous bénéficient de complicités dans les machines administratives et au sein des forces armées nationales de plusieurs pays. La corruption aidant, le blanchiment d’argent se répand et s’étend sur le continent africain comme une lave en fusion. La simple volonté politique de quelques responsables intègres et des lois contraignantes sur papier seulement, ne suffiront cependant pas à l’endiguer. Il faudra passer à plus d’action et en levant les moyens nécessaires à cette bataille.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire