Menu

Cyberattaque « wannacry » : les cyber-rançons en forte évolution

L’ampleur de la cyberattaque de ce weekend n’est pas courante mais il ne faut pas croire que le reste du temps, il ne se passe rien d’illicite dans l’univers cybernétique. Bien au contraire, pratiquement chaque jour, les entreprises et les États sont la cible de pirates passés à un autre modus operandi pour se faire des revenus conséquents.

Parce que la tâche est ardue et que la sécurité est de plus en plus vissée, les attaques sont ciblées et les montants réclamés, plus importants. Il se trouve aussi que les rançons soient constituées de réclamations idéologiques ou simplement de réparation de torts. Quoi qu’il en soit, le phénomène est rampant et les coûts, de plus en plus importants.

Extrêmement motivés par l’appât du gain, les malfaiteurs des passerelles du web carburent donc à l’extorsion, au chantage et même à la coercition sont des procédures opératoires courantes. Ce marché des cyber-rançons a fini par banaliser les outils et les services d'attaques, qui sont désormais accessibles aux hackers novices ou expérimentés. Et les chiffres sont effarants. Rien qu’aux États-Unis, la presse spécialisée nous apprend que « les actes de malveillance informatique entraînant une cyber-rançon, sont en hausse de 80 % et représentent une rançon cumulée officielle d’environ 2,5 millions $ ».

L’année dernière, Malwarebytes, un éditeur de logiciels de sécurité informatique installé en Californie, a interrogé un peu plus de 500 entreprises des États-Unis, du Royaume-Uni, d’Allemagne et du Canada. Les résultats révélaient que près d'une sur deux avait été victime, au moins une fois durant les douze mois précédent, d'un « ransomware », en français « rançongiciel ». Ce dernier est un logiciel malveillant qui prend possession du système informatique de l’unité visées, empêchant aux propriétaires d’y accéder. Les bandits exigent généralement d’être payés en bitcoins, cette monnaie virtuelle pratiquement insaisissable et qui vaut aujourd’hui près de 1880 $ l’unité.

Mal pris, de nombreux chefs d’entreprises interrogés avouent avoir accepté de payer à contrecœur mais plusieurs arrivent à faire de la résistance. Ceux qui se plient aux exigences de ces malfrats sont estimés à 40%. Ce qui est assez important et confirme l’étendue de ce qu’il est convenu d’appeler une épidémie « vira-virtuelle ». Ce d’autant plus que les spécialistes révèlent l’acharnement envers ceux qui paient, sans penser à se prémunir d’attaques futures.

De nombreuses solutions existent pourtant, mais les nombreuses failles détectées dans les systèmes d’exploitation et la dextérité des hackers rend la tâche plutôt difficile. Même les éventuelles sanctions découlant d’une enquête après avoir déposé plainte, n’effraient guère et sont contre-productives. Dans certains cas, elles aiguisent plutôt l’appétit des malfaiteurs, passablement excités à l’idée d’être recherchés et pétris de la volonté de démontrer leur invulnérabilité. Toutefois, la coordination des services mondiaux de sécurité informatique et la montée en puissance des firmes privées qui recrutent d’anciens hackers, permettent de limiter les dégâts, jusqu’à la prochaine attaque, ciblée ou massive.

En attendant, « Wannacry » a fait près de 300 000 victimes dans 150 pays, causant au passage de nombreux dégâts dans des pans entiers de l’économie mondiale.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRICA

  • logo forum new
    Forum Africa

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire