Menu

Internet – Une révolution planétaire qui étend ses tentacules

La pénétration de l’Internet dans le monde poursuit sa progression constante et alors que le Canada définit désormais l’accès haute vitesse comme un service essentiel, l’Afrique reste à la traîne en comptant certains des pays les moins connectés de la planète. Portrait d’une révolution numérique dans laquelle tous ne sont pas égaux.

On l’a souvent comparé à l’invention de l’imprimerie par Gutenberg au milieu du XVe siècle et pour cause : l’apparition et la démocratisation de l’Internet est une véritable révolution qui a touché tous les domaines et sphères de la société. On estime que fin 2016, près de 50% de la population mondiale était connectée, soit quelque 3,7 milliards de personnes. Pour illustrer l’ampleur et l’importance du Web aujourd’hui, le site «Blogue du modérateur», un média des professionnels du digital, révèle des chiffres qui donnent le vertige.

Chaque minute sur Internet :

• 7 millions de snaps envoyés sur Snapchat
• 216 millions de photos aimées sur Facebook
• 2,4 millions de photos aimées sur Instagram
• 350 000 tweets sur Twitter, dont 10 000 contenant un emoji
• 400 heures de vidéos téléchargées sur YouTube
• 10 000 images épinglées sur Pinterest
• 18 000 upvotes ou downvotes sur Reddit
• 1 million de vues sur Vine
• 110 000 appels sur Skype
• 70 millions de mots traduits sur Google Translate
• 830 000 fichiers téléchargés sur Dropbox
• 570 000 GIF visionnés issus de Giphy
• 3,5 millions de textos aux États-Unis

Reste que le taux de pénétration d’Internet demeure très disparate selon l’endroit où on se trouve sur la planète : 88% en Amérique du Nord et 84% en Europe de l’Ouest, mais seulement 33% en Asie du Sud et 29% en Afrique. Au chapitre des champions mondiaux, l’Islande (98%), la Norvège (97%) et le Danemark (96%) trônent encore au sommet de la liste des grands pays développés pour la pénétration du Web au sein de sa population. Compte tenu du vaste étendu de son territoire, le Canada s’en tire admirablement avec un taux de 89%, devant les États-Unis à 85%.

Inversement, le continent africain, en particulier l’Afrique subsaharienne, demeure en queue de peloton pour l’accès et l’utilisation d’Internet. Le rapport 2016 de la Commission des Nations unies sur le haut débit au service du développement durable relève qu’au Sud du Sahara, de nombreux pays n’atteignent même pas les 3%. La publication onusienne pointe notamment le Tchad (2,7%), la Sierra Leone (2,5%), le Niger (2,2%), la Somalie (1,8%) et l’Érythrée (1,1%) comme parents pauvres mondiaux. Cité par l’Agence Ecofin, le rapport note néanmoins certains progrès, même si beaucoup reste encore à faire.

« Certes, il y a une progression mais celle-ci ne permet pas encore aux Africains de combler leur retard sur le reste du monde. Toutefois, l’ONU note qu’il y a des progrès enregistrés dans les 48 pays les moins avancés (PMA) dont la plupart sont africains. Sur le continent africain, le Nigeria, avec sa population estimée à 163 millions d’habitants, regroupe un grand nombre de personnes non connectées à Internet. Le géant ouest-africain figure d’ailleurs sur la liste des 6 pays qui, à eux seuls, réunissent 55% de la population mondiale absente de la toile. Les autres sont la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan et le Bangladesh. »

Le mobile comme solution

La chose est passée pratiquement inaperçue l’automne dernier, mais pour la première fois de l’histoire, l’usage planétaire d’Internet sur smartphones (téléphones intelligents) ou tablettes a dépassé celui sur ordinateurs conventionnels. Selon la firme StatCounter, « les smartphones et tablettes ont ainsi représenté 51,3% de l'usage mondial d'Internet en octobre, contre 48,7% pour les ordinateurs ». Une tendance appelée à grandir ces prochaines années selon la firme spécialisée.

C’est quelque chose que les professionnels de l’industrie envisageaient déjà depuis un moment. L’Union internationale des télécommunications (UIT) en faisait d’ailleurs le constat dans un rapport publié en marge de son colloque annuel tenu en novembre 2016 à Gaborone, la capitale du Botswana. Fait à souligner, l’UIT notait que le taux de pénétration d’Internet dans les pays en développement équivalait celui des pays développés en... 1998 !

« En 2016, les gens ne se connectent plus, ils sont connectés. La diffusion des réseaux 3G et 4G a fourni Internet à de plus en plus de monde, expliquaient les auteurs du rapport. Les pays les plus pauvres ont 20 ans de retard », résumait ainsi l'UIT cité par Radio-Canada en marge de son 14e colloque sur les indicateurs des télécommunications dans le monde (WTIS).

On le voit bien, l’Internet est aujourd’hui incontournable dans toutes les sphères de la société, de l’économique au social, du politique en passant par le divertissement. L’équipe d’Afrique Expansion se penchera donc sur le phénomène en jetant un regard approfondi tant au Canada où la haute vitesse est désormais considérée comme un service essentiel, qu’en Afrique où la popularité des smartphones n’a pas encore permis l’explosion de la connectivité anticipée. Un dossier à lire toute la semaine dans les pages Web de votre pont économique entre l’Amérique et le continent africain.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire