Menu

Aéronautique - L'Afrique, dernier marché à conquérir ?

Malgré les difficultés des compagnies aériennes africaines, le transport aérien continue de croître en Afrique où les besoins de modernisation des flottes est manifeste.

Le transport aérien en Afrique est au cœur des enjeux de développement local et international. Il constitue un des derniers marchés au potentiel certain même si le continent reste relativement en marge du trafic aérien mondial. En cause : le coût élevé des trajets et les vols intra-africains qui restent limités ainsi que les flottes qui sont anciennes et les aéroports inadaptés.

Pour autant, quelques pays se démarquent en disposant d’aéroports et de compagnies performants. Le potentiel du transport aérien africain reste donc considérable, surtout dans un contexte marqué par la faiblesse des infrastructures routières. Mais, la situation du transport aérien sur le continent africain n’est pas à la hauteur du potentiel qu’il représente selon certains experts.

Au lendemain des indépendances, beaucoup d’états africains ont souhaité avoir leur propre compagnie aérienne internationale. Ainsi, sont nés Air Mali, Air Mauritanie, Air Sénégal, Air Gabon, etc. Malheureusement, elles n’ont pas toutes survécu. Les quelques compagnies qui restent aujourd’hui, tentent de survivre mais en vain parfois, car elles souffrent de graves déficiences en capitaux et en management mais aussi en trafic passager. Ainsi, avec près de 100 millions de passagers par an, les transporteurs africains représentent moins de 3% du trafic mondial – ces chiffres ne prennent pas en compte les passagers transportés par les compagnies qui ne sont pas africaines et qui sont très implantées sur certaines destinations.

Monopole des transporteurs européens ou ceux du Golfe

Des flux de trafic de plus en plus denses entre l’Afrique et le reste du monde attisent les convoitises des grandes compagnies comme Emirates, Turkish Airlines ou Air France, l’une des plus anciennes présente sur le continent. Aujourd’hui, presque toutes les principales villes africaines sont desservies par des compagnies européennes, du Golfe voire chinoises qui visent essentiellement, la fameuse classe moyenne déjà largement établie dans certains pays plus riches (Maghreb, Afrique du Sud ou Nigeria) tandis qu’elle émerge de plus en plus dans les autres pays.

Ces grandes compagnies se disputent donc cette clientèle, à commencer par Air France. « Notre défi est de conserver notre leadership des vols vers l’Europe et l’Afrique », expliquait Frank Legré, directeur général Afrique du groupe franco-néerlandais Air France-KLM à l’AFP en 2015. Les deux compagnies ont une part de marché de leader de l’ordre de 20% sur le trafic entre l’Afrique d’une part et l’Europe et l’Amérique du Nord d’autre part.

« La difficulté aujourd’hui n’est pas tant la concurrence entre compagnies européennes que celle exercée par les compagnies du Golfe et Turkish Airlines. (. . . ) On constate un vrai développement du trafic vers Dubaï, vers Istanbul en raison de l’évolution des flux commerciaux et financiers », à mesure que l’économie africaine s’ouvre au monde, concluait-il.

Chez Emirates, Hubert Frach soulignait que le hub de Dubaï « est parfaitement situé entre l’Est et l’Ouest, permettant au nombre grandissant de voyageurs africains d’expérimenter des temps de vols plus courts sur les routes vers l’Est avec une seule escale ». Turkish a pour sa part, fait de l’Afrique une priorité, campagne de publicité à l’appui. Dans tout cela, une compagnie africaine se démarque : Ethiopian Airlines.

La réussite d’Ethiopian Airlines

La compagnie éthiopienne a été créée en 1945, alors que la plupart des États africains étaient sous domination coloniale. À cette époque, les passagers se déplaçant sur le continent doivent systématiquement transiter par des pays extérieurs pour rejoindre leurs destinations. Ethiopian Airlines ambitionne alors de mettre fin à cette situation et de simplifier le voyage en Afrique. C’est ainsi que la compagnie publique éthiopienne qui a fêté ses 70 ans en 2016, est devenue la première compagnie aérienne à opérer des vols traversant l’ensemble du continent et être le numéro un du transport aérien.

Le low cost à la conquête du ciel africain

Si le low cost s’est rapidement développé dans le transport aérien, l’Afrique continue de faire exception alors qu’avec l’essor des classes moyennes et les lacunes du réseau routier, ce modèle devrait être particulièrement adapté à sa situation, soutient Alexis Janoray dans Proparco. Né aux États-Unis dans les années 1980 suite à la déréglementation du secteur aérien, le modèle low cost s’est rapidement répandu dans le monde. Il fait désormais partie intégrante du secteur du transport aérien partout sauf en Afrique – mis à part l’Afrique du Sud et le Maroc.

Pour autant, une compagnie, Fastjet est parvenu à relever ce défi, et conquérir même de nouveaux marchés sur le continent. Son ambition : devenir la principale compagnie low cost panafricaine. Basée à l’aéroport international Julius Nyerere de Dar es Salaam, en Tanzanie, elle a été fondée en 2012 par le créateur d’Easyjet (Grande-Bretagne), seconde compagnie européenne low cost en nombre de passagers transportés.

Aujourd’hui, Fastjet dessert quatre destinations dans le pays et six à l’international pour des tarifs débutant à dix dollars l’aller simple. Elle détient six airbus A319, offrant une capacité de 50 000 sièges par semaine. Enfin, depuis son lancement, elle a transporté plus de deux millions de passagers. La compagnie a choisi la Tanzanie, et l’aéroport de Dar es Salaam, en raison de l’absence de compagnie aérienne nationale majeure et du potentiel touristique du pays, de son dynamisme économique et sa population significative – environ 50 millions d’habitants.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire