Menu

Le tourisme en Afrique: la menace djihadiste

L'industrie du tourisme dans le monde se porte bien. Les données publiées en février dernier par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) le confirment. Ainsi, en 2015, il y a eu un milliard 181 millions de touristes, soit une progression de 4,4% sur un an. Les recettes (données de 2014) ont atteint 1500 milliards de dollars. Cette industrie est si florissante qu'elle représente aujourd'hui 10% du PIB mondial. On constate que l'Europe reste la région la plus visitée (609 millions de voyageurs), suivie de l'Asie Pacifique (277 millions) et des Amériques (190 millions). Et l'Afrique dans tout ça? Elle arrive loin en arrière avec 53 millions de touristes. Un chiffre qui est d'ailleurs en baisse, comparé à celui de 2014 (56 millions). Ce recul s'observe sur le continent africain, alors qu'ailleurs, la tendance est à la hausse (d'environ 5%).

Pour expliquer les résultats décevants de l'Afrique en 2015, certains analystes n'hésitent pas à pointer du doigt l'insécurité grandissante en Afrique dont les touristes ont justement horreur. Qu'en est-il? On ne peut nier le fait, comme le relève le magazine Marianne (28 mars 2016), que depuis janvier 2015, l'Afrique est "le continent le plus touché par les attaques djihadistes". L'hebdomadaire français ajoute que "le Nigeria, le Cameroun et le Tchad concentrent la majorité des attentats" qui portent la signature du groupe terroriste Boko Haram. En fait, quand on y regarde de près, la triste et cruelle réalité est que des groupes islamistes se partagent l'Afrique, chacun exerçant son contrôle sur une zone ou une région donnée. Ainsi, Boko Haram que nous venons de nommer, est très actif au Nigeria avec des incursions au Cameroun, au Tchad et au Niger. Le groupe Al-Mourabitoun est essentiellement implanté au nord du Mali, mais en réalité, sa zone d'action s'étend sur l'ensemble du Sahara. Ansar al-Charia opère quant à lui en Tunisie et dans le nord-est de la Libye. L'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) est présente en Algérie, au Mali, en Mauritanie et au Niger. Enfin, le Shebab est bien implanté en Somalie et mène des attentats au Kenya et en Ouganda.

Bien sûr, cette liste est loin d'être exhaustive, mais donne une idée de l'ampleur du fléau qui frappe l'Afrique. Ces groupes islamistes sèment la terreur, en se livrant à des attaques armées, des attentats kamikazes, des enlèvements, des assassinats, etc. Rien qui puisse rassurer les touristes étrangers qui préfèrent donc se tourner vers de destinations plus sereines. Mais si l'insécurité fait fuir les touristes, elle n'explique pas tout. Sinon, comment expliquer que la France continue d'être la première destination touristique au monde (84 millions de visiteurs étrangers) après les multiples attentats de 2015 ((Charlie Hebdo, Saint-Denis, etc.)? Logiquement, on se serait attendu que les touristes boudent Paris et la France. Au contraire, le discours tenu en Occident et dans le reste du monde a été tout autre: "Nous allons nous rendre à Paris en guise de solidarité avec les Parisiens."

Voilà un élan de solidarité dont l'Afrique aurait aussi besoin. La vérité aujourd'hui est que nulle part, on n'est vraiment en sécurité et qu'il serait injuste que l'Afrique qui n'accueille pas déjà autant de touristes que la France, se retrouve marginalisée, alors que le mal est planétaire.

Gerba Malam

Titulaire d'un doctorat en communication (Ph.D.) de l'Université du Québec à Montréal en 1996, Monsieur GERBA MALAM est un professionnel de l’information. Major de sa promotion (1978) à l’École Supérieure Internationale de Journalisme de Yaoundé (ESIJY), il a travaillé comme journaliste pendant près de dix ans à la Radiodiffusion du Cameroun et occupé, entre autres, les postes de chef du Service des reportages et de Rédacteur en chef du journal parlé. Aujourd'hui, il est le directeur de publication de deux revues internationales des affaires, Afrique Expansion Magazine (en français) et Africa Trade Magazine (en anglais), publiées à Montréal et distribuées au Canada, aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Afrique.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire