Menu

Le géant marocain du phosphate fustige un "acte de piraterie" de l'Afrique du Sud

Le groupe public marocain OCP, géant mondial des phosphates, a dénoncé jeudi un "acte de piraterie politique" de la part de l'Afrique du sud, dont la justice avait ordonné mi-juin le maintien sous séquestre d'une cargaison de phosphates partie du Sahara occidental et un procès sur le fond.

La justice sud-africaine a "rendu une décision éminemment politique et commis un grave abus de pouvoir", a accusé dans un communiqué l'Office chérifien des phosphates (OCP), qui annonce le dépôt d'une "lettre de dénonciation" auprès de la cour sud-africaine.

L'Afrique du Sud avait arraisonné le 1er mai un cargo chargé de phosphates parti de Laâyoune, au Sahara occidental sous contrôle marocain, alors qu'il faisait escale à Port-Elizabeth en direction de la Nouvelle-Zélande.

Les Sahraouis du Front Polisario qui réclament l'indépendance de ce territoire avaient porté plainte devant un juge sud-africain au motif que ce transport était illégal.

Mi-juin, la justice sud-africaine a ordonné le maintien sous séquestre de cette cargaison jusqu'à un procès sur le fond à une date qui n'a pas été fixée.

La cargaison "est l'objet d'un acte de +piraterie politique+ commis sous couvert judiciaire", fustige le communiqué, estimant que la justice sud-africaine "s'arroge une compétence à statuer qui contrevient aux principes élémentaires du droit international".

Cette décision "constitue une ingérence politique dans le processus mené sous l'égide du Conseil de Sécurité des Nations Unies" au Sahara Occidental, accuse encore le groupe marocain, qui dénie "à la cour sud-africaine toute légitimité à se prononcer sur le fond" de l'affaire.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du Maroc depuis 1975.

Le Polisario réclame un référendum d'autodétermination alors que Rabat propose une autonomie sous souveraineté marocaine.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté fin avril une résolution de soutien à une reprise de négociations, enlisées depuis de longues années.

Fin 2016, la justice européenne avait estimé que l'accord de libre-échange sur les produits agricoles et la pêche entre l'Union européenne (UE) et le Maroc ne concernait pas le Sahara occidental, ouvrant la voie à de nombreux recours.

Dans une affaire similaire au Panama, une action en justice intentée par le Polisario pour saisir une cargaison de phosphates de l'OCP avait été déboutée par la justice locale le 8 juin, selon l'OCP, et le navire avait finalement pu poursuivre sa route.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire