Menu

Angola : Dos Santos limoge son ministre des Finances

La présidence angolaise a annoncé lundi le limogeage du ministre des Finances Armando Manuel. M. Manuel qui occupait ce poste depuis trois ans. Il est remplacé à son poste par Augusto Archer de Sousa Mangueira, jusqu'alors la présidence de l'autorité des marchés financiers.

Deux autres ministres ont également été touchés par ce remaniement : le ministre de l'Agriculture Afonso Pedro Canga et le ministre d'Etat chef de cabinet du président, Edeltrudes Maurício Fernandes Gaspar da Costa.

Le nouveau ministre des Finances hérite d'un contexte économique extrêmement difficile, en raison de la baisse prolongée des prix du pétrole. L'Angola, actuel premier producteur de pétrole en Afrique subsaharienne, subit en effet, de plein fouet la chute des cours de l'or noir et de sa devise, le kwanza qui a perdu plus de 60% de sa valeur face au dollar depuis le début 2015.

Le renvoi d’Armando Manuel survient quelques mois seulement après le surprenant tour pris par les négociations entamées entre le gouvernement angolais et le Fonds monétaire international (FMI) fin juin. Il demandait un prêt de 4,5 milliards $US. À 39$US le baril, les caisses de l’Etat étaient alors vides. La raison : diminution des liquidités en devises et ralentissement économique pesant de plus en plus sur le système bancaire très dépendant du secteur pétrolier.

Les faillites, notamment dans ce secteur ont également commencé à se multiplier, poussant le gouvernement début juillet, à réduire sa prévision de croissance pour 2016. Il l'a ramené à +1,3% contre un taux de 3% annoncé plus tôt dans l'année, soit son plus faible niveau depuis le début des années 2000 (20,2% en 2006, 24,4% en 2007 et 17% en 2008). Enfin, le gouvernement a réduit de -6 milliards $US son budget 2016.

De nombreux experts y compris ceux du FMI parlent alors de "miracle économique qui tourne au cauchemar". En effet, en avril 2002, lorsqu’un cessez-le-feu est conclu entre les forces armées angolaises et les rebelles de l’Union pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita), personne ne parie sur ce pays très affaibli après des décennies de conflits. Mais, c’était sans compter sur les revenus des matières premières. Et pour cause : le sous-sol angolais regorge de gaz, de diamants, de fer, de phosphate, de cuivre, de manganèse et d’uranium.

Mais c’est le pétrole qui va tirer le pays vers le haut et permettre d’afficher un taux de croissance économique moyen de 12% entre 2002 et 2013. Les réserves sont gigantesques et les explorations se multiplient. Avec une production quotidienne de 2,5 millions de barils, l’Angola devient le second producteur de pétrole d’Afrique, juste derrière le Nigeria. Les recettes de l’or noir assurent à elles seules, près de 75% des rentrées fiscales du pays, plus de 90% des devises étrangères et presque autant en exportation.

Malheureusement, comme dans la plupart des pays producteurs de pétrole, la manne pétrolière n’a jamais été utilisée pour tenter de diversifier l’économie et éviter un choc pétrolier le jour où la courbe des cours du pétrole cesse de monter. Ainsi, lorsque les cours du pétrole n’ont cessé d’augmenter, passant d’une vingtaine de dollars le baril en 2002 à près de 140 dollars en 2008, sans que le pays opère la moindre diversification économique pour sortir de la dépendance aux matières premières, le choc a été rude car la vulnérabilité du pays au retournement des cours pétroliers était totale.

Le déficit budgétaire dépassait alors les 6% du PIB. Et pour tenter de boucler les fins de mois et assurer un minimum de services publics, l’Angola n’a pas eu d’autres choix que de s’endetter auprès des marchés financiers internationaux qui exigaient des taux d’intérêt très élevés, jugeant la situation politico-financière explosive. Résultat : le service de la dette est devenu le premier poste des dépenses de l’Etat.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRICA

  • logo forum new
    Forum Africa

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire